robindesbois

Synopsis:

À l’aube du treizième siècle, Robin Longstride, humble archer au service de la Couronne d’Angleterre, assiste, en Normandie, à la mort de son monarque, Richard Cœur de Lion, tout juste rentré de la Troisième Croisade et venu défendre son royaume contre les Français.

De retour en Angleterre et alors que le prince Jean, frère cadet de Richard et aussi inepte à gouverner qu’obnubilé par son enrichissement personnel, prend possession du trône, Robin se rend à Nottingham où il découvre l’étendue de la corruption qui ronge son pays. Il se heurte au despotique shérif du comté, mais trouve une alliée et une amante en la personne de la belle et impétueuse Lady Marianne, qui avait quelques raisons de douter des motifs et de l’identité de ce croisé venu des bois. Robin entre en résistance et rallie à sa cause une petite bande de maraudeurs dont les prouesses de combat n’ont d’égal que le goût pour les plaisirs de la vie.

Ensemble, ils vont s'efforcer de soulager un peuple opprimé et pressuré sans merci, de ramener la justice en Angleterre et de restaurer la gloire d'un royaume menacé par la guerre civile. Brigand pour les uns, héros pour les autres, la légende de "Robin des bois" est née.

Critique:

"Don't tell me it's not worth tryin' for, You can't tell me it's not worth dyin' for, You know it's true, Everything I do - I do it for you"; Bryan Adams !!! " Ouiii ", "Tais toi" tu ne fais pas partie de ce film !!! Ici pas de chanson romantique, juste de la sueur, des larmes et la testostérone de Russel Crowe qui retrouve Ridley Scott pour signer cette nouvelle adaptation de Robin des Bois

Avec ce film Ridley Scott a voulu ce couper des stéréotypes habituel quand on parle de Robin des Bois, le contexte est placé dans une période bien définie, situant l'intrigue du film au sein d'une époque particulièrement délicate pour l'Angleterre, celle du financement des croisades d'Henri II et de Richard Cœur de Lion. On suit donc Robin Longstride archer du Roi qui après avoir contrarié son Roi, il décide de rentré au pays en compagnies de ces hommes en usurpant l'identité de Robin de Locksley.

On voit clairement d'entrée que notre gentil Ridley Scott n'est pas la pour refaire un énième Robin des Bois classique, mais bien «son» Robin a lui, on découvre un archer pugnace, habile, rusé et droit dans ces bottes, par contre impossible de ne pas penser a Gladiator devant la tète de Russel Crowe mais bon c'est un détail; le film est dynamique, agréable a voir, des décors magnifique tout le long du film, les costumes idem, un peu longuet par moment, car Robin ne défouraille pas a tout vas mais a bon escient avec en point d'orgue la bataille a la fin du film avec comme objectif la quête du plus petit contre le plus fort, de l'opprimé contre l'opulent toujours chère a Robin des Bois.

Ridley et Russel, Russel et Ridley, une grande histoire d'amour est cela leur réussi a tous les deux je trouve, Russel Crowe trouve un rôle a sa mesure, un personnage fort et juste qui sied a merveille au talent naturel de cet acteur; Cate Blanchett est parfaite dans son rôle de Marianne Loxley, fragile de par sa fonction mais animé d'une volonté de feu; Max Von Sydow joue le père de feu Robin de Loxley, il joue bien aussi et sa fin dans le film est a la hauteur de ces valeurs; Mark Strong n'est pas a son avantage a croire que la chute des cheveux lui a fait perdre son talent; William Hurt est très bon aussi, Oscar Isaacs est le Prince Jean qui joue bien son personnage vil et fourbe; les compagnons de Robin sont joué par Mark Addy, Kevin Durand, Scott Grimes, Alan Doyle

C'est du lourd, merci a Ridley Scott pour sa vision de Robin des Bois, j'aime beaucoup