inspecteurharry

Synopsis:

Si la police de San Francisco ne remet pas immédiatement 200 000 dollars à un homme qui vient de commettre un crime, il recommencera au rythme d'un assassinat par jour. L'inspecteur Harry Callahan est sur ses talons.

Critique:

Chronique d'un film que je n'ai jamais fini, oui « L'inspecteur Harry » de Don Siegel est un film que j'ai longtemps hésité a regarder, ayant peur d'un personnage vraiment trop abrupte et d'un film qui aurait été trop dur, mais au final ce n'est pas sa, un polar dur certes mais aussi parsemé d'humour corrosif comme l'on voit souvent dans les films avec Clint Eastwood, donc j'ai sauté dessus quand dans les étals du Auchan je le trouve a 4 euros, tout contents je l'ai regarder le lendemain, mais il a commencé a merdouillé vers 1 heures de film, me zappant toute la fin car le DVD était abimé, chose que je me suis rendu compte que quand il a merdé.

Cependant j'ai quand même aimé ce que j'ai vu, San Franscisco magnifique ville connait quelque soucis, d'abord l'inspecteur Harry Callahan, mais aussi un fou furieux qui descends les habitants depuis le hauts des immeubles, il se fait appeler Scorpio, le pauvre n'a pas de bol et vas avoir Harry « le Charognard » au cul. Une enquête difficile que Harry vas mener tout en faisant connaissance avec son coéquipiers ainsi qu'en faisant les merdes des autres. Bref je ne sais même pas comme il le choppe, ceci dit le scénario d'apparence classique se base sur un fait divers de la fin des années soixante dans laquelle un tueur embusqué tirait sur des habitants de San Francisco.

Le film de Don Siegel que je n'ai pas vu en entier se révèle être vraiment pas mal, l'avènement d'un personnage culte connu même par ceux qu'il ne l'ont pas vu, un policier qui n'aime personne, un policier au méthode expéditive, porté par un Clint Eastwood en grande forme ainsi que par des diologues absolument savoureux, Don Siegel installe un rythme, une ambiance froide, noire, glauque que l'on retrouve tout le temps, on peut etre choqué évidemment par le héros mais le film en lui meme repose sur sa; j'ai été conquis par ce que j'en ai vus, mais je ne désespere pas de voir la fin un jour ...

A voir en entier je pense, mais je le promets, je le verrais en entier