madmax

Synopsis:

Sur les autoroutes désertées d'une Australie méconnaissable, une guerre sans merci oppose motards hors-la-loi et policiers Interceptor, qui tentent de triompher de la vermine au volant de voitures aux moteurs surgonflés. Dans ce monde en pleine décadence, les bons, les méchants, le manichéisme disparaissent...

Critique:

Je suis loin d'être un cinéphile accomplis, mais j'adore le cinéma, cette passion ne me quitte jamais, alors petit a petit je m'améliore et comble certain manque que j'ai avec des sagas dont tout le monde m'a parlé, dont ce petit film a l'époque « Mad Max », début d'une série initié par George Miller avec le beau gosse Mel Gibson. Film sortie en 1979 en Australie et bien trois ans plus tard en France que le monde connaitra une vision du monde cauchemardesque, le monde entier se bat pour le pétrole, les peuples se sont révolté, tandis que sur les routes des bandes de motards bien organisé terrorises toute les personnes qu'ils peuvent croisé. Sur leur chemins ils trouvent la police a bord de puissant bolide appelé des Interceptor qui sont chargé du maintient de la paix, l'un d'eux Max est assez bon dans ce qu'il fait, jusqu'au jour ou l'un de ces collègues est retrouvé presque mort, brulé qu'il comprends que son boulot vas le tuer, mais son métier ne le laissera pas tranquille ...

Ce film signé George Miller vaut vraiment le coup d'y jeter un œil, certes c'est loin d'être parfait, je trouve la fin du film bien trop rapide en comparaison du temps que l'on mets a y arriver, ceci dit le reste du film est d'excellente facture, Miller pose avec calme les bases d'un univers post-apocalyptique effrayant, les routes ne sont plus sures, les villes aussi tandis que la police fait ce qu'elle peut pour s'interposer, c'est dur, nerveux, tendus, les quelques moments de calmes ne font que masquer la réalité, George Miller rend le film imprévisible, aussi rapide et chaotique que les poursuites en voiture plutôt pas mal pour l'époque, la violence présente dans le film n'est que rarement montré, on est plus dans la suggestion, un violence psychologique qui correspond bien au film. Le castings du film se veut efficace et discret, avec en tete Mel Gibson, loin d'être encore connu il joue a merveille son rôle de policier, puis ce coté de jeune premier contraste avec la violence du film pour se transformer abruptement a la fin du film; Hugh Keays-Byrne joue le chef de la bande de motard, grimé, mal habillé et particulierement féroce; Steve Bisley joue le collegue de Max, celui qui vas y laisser des plumes; on trouve aussi Joanne Samuel; Tim Burns ...

Le début d'une saga devenue culte qui a un poil vieillie sinon c'est tout bon