obrother

Synopsis:

Dans le Mississippi profond, pendant la Grande Depression. Trois prisonniers enchainés s'évadent du bagne : Ulysses Everett McGill, le gentil et simple Delmar et l'éternel râleur Pete. Ils tentent l'aventure de leur vie pour retrouver leur liberté et leur maison. N'ayant rien à perdre et unis par leurs chaînes, ils entreprennent un voyage semé d'embuches et riche en personnages hauts en couleur. Mais ils devront redoubler d'inventivité pour échapper au mystérieux et rusé shérif Cooley, lancé à leur poursuite...

Critique:

Comme quoi des fois je ne me pose pas assez de question et je n'arrive pas a apprécier certains films dont O'Brother des frères Coen ou ils reussisent a faire une Odyssé moderne en plein Mississippi ou Ulysse ressemble a George Clooney et Homère par les talentueux frangin qui signe ici leur huitième film.

Et ce qui m'a sauté au yeux au bout de la troisième vision, cet une adaptation libre de l'Odyssé d'Homère, un récit atypique mes si universelle, on y trouve certain analogie entre les personnages du film et ceux d'Homère; Ulysse, éloigné de sa femme et qui cherche à rejoindre son foyer ; le cyclope, évoqué par le vendeur de bibles borgne ; Poséidon, évoqué par le shérif Cooley ; Pénélope la femme d'Ulysse ; Tirésias, l'aède par le vieux noir, le devin, et Ménélas, l'homme politique mais aussi avec certaines situation dont la rencontre avec de jeunes et adorables femmes au chant très calés sur celui de la sirène ... C'est donc l'épopée de trois prisonniers vers une liberté qu'ils cherchent, avec comme appât un certain trésor caché par Everett McGill

C'est le style de film que l'on apprécie de plus en plus a chaque vision, les détails apparaissent petit a petit, l'humour se ressent plus facilement et on est plus perceptible au style de Joel et Ethan Coen qui au delà d'un film parfaitement maitrisé ils distillent les notes d'humour de manière intelligente tout en approfondissant leur récit. Ce sont tous les deux des réalisateurs talentueux doté d'un réel talent d'écriture ou chaque personnages est travaillés avec minutie, les rendant plus délicieux les uns des autres, une musique signé T-Bone Burnette,Carter Burwell et Chris Thomas King qui nous font vibrer et dont on appréciera le morceau chanté par le trio; le seul défaut c'est que les frères Coen use d'un rythme particulièrement lent ce qui m'avait freiner mais bon c'est tellement bon pourquoi s'en priver.

George Clooney est terriblement bon, il arrive a se moquer de lui même avec une dérision touchante, il cultive tout c'est petit toc, la gomina, le filet, c'est toc de paroles et un sourire ultra brite a toute épreuve; John Turturro m'a vraiment fait rire moi qui n'avait vus que les transformers avec lui, il concilie caractère de cochon et humour; Tim Blake Nelson complète avec brio ce trio de joyeux drille avec une belle tète d'andouille, un composition brillante; le fantasque John Goodman qui traine brillamment sa carcasse après the Big Lebowski; on rencontre aussi Holly Hunter, Wayne Duvall, Ray McKinnon, Chris Thomas King ...

Une Odyssé a la Coen, dépaysant !!!